Brazzaville, République du Congo, 10 octobre 2017: Les Chefs d’Etat-major des Forces armées/de défense des Etats membres de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL) se sont réunis le 10 octobre 2017 à Brazzaville, République du Congo, sous la présidence du Général Guy Blanchard Okoi, Chef d’Etatmajor général des Forces armées de la République du Congo. La réunion avait pour objectif d’examiner et adopter le rapport du Mécanisme Conjoint de Vérification Elargi (MCVE) sur la situation sécuritaire dans la Région des Grands Lacs.

La réunion précède celle du Comité des Ministres de la Défense (11 octobre 2017), celle du Mécanisme de Coordination National (les 13 et 14 octobre 2017) et la réunion du Comité Interministériel Régional (RIMC) composé des Ministres des Affaires étrangères (les 15 et 16 octobre 2017) en vue de recevoir le rapport des Coordinateurs nationaux de la CIRGL et de préparer l’agenda du Sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement qui aura lieu le 19 octobre 2017. Le thème du Sommet est « Accélérer la mise en œuvre du Pacte en vue d’assurer la Stabilité et le Développement dans la Région des Grands Lacs ».  

Lors de la cérémonie d’ouverture, l’invité d’honneur, S.E. Charles Richard Mondjo, Ministre de la Défense de la République du Congo, a rappelé aux Chefs d’Etat-major que l’amélioration des conditions de vie des populations et l’amélioration de leur accès à l’éducation peuvent contribuer efficacement à prévenir le phénomène récurrent de l’enrôlement dans les forces négatives et les mouvements qui se renforcent grâce à l’insécurité. Il a encouragé la réunion à bien résoudre les défis sécuritaires auxquels fait face la région et à élaborer un rapport en prélude au 7è Sommet Ordinaire des Chefs d’Etat et de gouvernement.  

Dans son allocution, le Général Egidio de Souza, Chef d’Etat-major général adjoint des Forces armées angolaises, représentant le Général Sachipengo Nunda, Chef d’Etatmajor général des Forces armées angolaises et président en exercice sortant du Comité des Chefs d’Etat-major de la CIRGL, a exprimé sa gratitude aux Chefs d’ État-Major qui ont soutenu l’Angola pendant la période où le pays assumait la présidence de la CIRGL.  Il a encouragé la réunion à continuer à œuvrer à l’identification de solutions durables aux défis sécuritaires auxquels le Burundi, la RCA, le Soudan du Sud et la RDC sont confrontés. Il a fait remarquer le travail inachevé de neutralisation des forces négatives dans la région, tels que le mouvement naissant « Kamwena Nsapu » en RDC, et le rapatriement des ex-combattants du M23 à partir du Rwanda et de l’Ouganda.   

Pour sa part, le Secrétaire Exécutif de la CIRGL, Ambassadeur Zachary Muburi-Muita a mis l’accent sur le terrorisme, les forces négatives et l’insécurité en tant que défis auxquels fait face la région, particulièrement l’Est de la RDC, la RCA, le Soudan du Sud, le Burundi et le Soudan. Il a exhorté les distingués Chefs d’État-Major à réfléchir à la situation et à formuler des recommandations pratiques et réalisables à l’intention des Ministres de la Défense.

Dans son mot de bienvenue, le Chef d’État-Major des Forces Armées de la République du Congo, le Général Guy Blanchard Okoï, a souhaité la bienvenue à toutes les délégations dans la magnifique et paisible ville de Brazzaville. Il a félicité le Général Sachipengo Nunda et les Forces armées angolaises pour leur mandat remarquablement réussi à la présidence du Comité des Chefs d’État-Major. Il a souhaité la poursuite de la coopération entre tous les Chefs d’Etat-major afin que des résultats concrets puissent être obtenus à partir des analyses et recommandations pertinentes qui seront formulées à la réunion du Comité des Ministres de la Défense. 

La réunion a également connu la participation du Coordinateur et des Experts du Centre Conjoint de Fusion des Renseignements (CCFR), du Commandant et du Commandant adjoint du Mécanisme Conjoint de Vérification Elargi (MCVE).

Au cours du Sommet, la République du Congo assumera la présidence de la CIRGL en prenant la relève de la République d’Angola. La troïka de la CIRGL devrait également être redynamisée.   

  1. Documents Clés
  2. Centre de Média
  3. Téléchargement