Dans le cadre de sa visite de travail et de courtoisie auprès des Chefs d’Etat de la Troïka,  l’Ambassadeur João Samuel Caholo, Secrétaire Exécutif de la CIRGL s’est rendu au Congo et en République Démocratique du Congo du 17 au 25 Janvier 2021.

Lors de sa visite au Congo Brazzaville, le Secrétaire Exécutif a eu des entretiens avec  S.E. Monsieur le Président de la République du Congo, Président sortant de la CIRGL, le Ministre de la Défense nationale, le Ministre des Affaires Etrangères et des Congolais de l’Etranger, le Ministre des Mines et de la géologie, les Ministres en charge des Finances et du Budget, le Ministre des Postes et Télécommunications assurant l’intérim de sa collègue de la Santé et de la promotion de la femme, le Chef des services des renseignements et l’Ambassadeur Coordonnateur national de la CIRGL du Congo.

Durant son séjour à Kinshasa, l’Ambassadeur João Samuel Caholo a rencontré, le Ministre d’Etat à la Coopération internationale et à l’intégration régionale, le Ministre des Mines, l’Ambassadeur Coordonnateur du Mécanisme National de Suivi (MNS) de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba, madame la Conseillère  spéciale à l’intégration, à la coopération et à l’intégration régionale.

Après s’être entretenu avec les autorités des deux pays sur sa vision par rapport à la situation générale dans la Région des Grands Lacs, l’Ambassadeur Caholo a relevé les défis qui continuent de se poser à la région : défis sécuritaires, politiques, diplomatiques, humanitaires et sanitaires,  déplacements massifs de personnes, question des réfugiés, de la COVID-19.  

Il a rappelé que le rétablissement de la paix et de la sécurité durable nécessite une approche régionale et globale visant à lutter contre les groupes armés en leur coupant les ressources provenant de l’exploitation illégale des ressources naturelles avec l’appui des pays voisins qui subissent les effets collatéraux.

Le Secrétaire Exécutif a également fait allusion au paradoxe qui existe au niveau de la région, celle d’être une région riche en termes de potentialités (ressources naturelles, ressources humaines), mais dont les populations vivent dans une pauvreté extrême. Les Etats devaient capitaliser ces richesses afin de les redistribuer à leur population.

Le Lundi 25 Janvier, le Secrétaire Exécutif s’est rendu à Goma pour assister à la prise de fonction du nouveau Commandant du Mécanisme Conjoint de Vérification Elargie (MCVE).